Quelle que soit la région que vous visiterez durant votre voyage en Équateur, il faut savoir que les équatoriens apprécient particulièrement les soupes et crèmes (sopas et locros) ; ainsi que le riz en grandes portions, et ce quel que soit le climat du moment.

1- Le Ceviche

La primauté de la création du Ceviche est sujette à une éternelle dispute entre péruviens et équatoriens.

Il existe de très nombreuses variantes de ceviche, de la plus simple à la plus « gourmet », mais toutes sont basées sur des fruits de mer ou poissons crus revenant dans une marinade acide très souvent citronnée. Dans la recette équatorienne, les crevettes ou le poisson sont d’abord cuits avant d’être incorporés à la marinade faite d’oignons, tomate, d’orange et coriandre. Le plat est accompagné généralement de maïs pop corn ou de patacones.

2- Le Viche

Plat typique de la région de Manabi, le Viche est surnommé la “soupe des Dieux”. Il s’agit d’un plat à la texture assez épaisse, considéré comme la « Fanesca » de la côte Pacifique.

Il est préparé à base de poisson, cacahuète, banane plantain, manioc (yuca), potiron, patate douce et fèves. Entrent aussi dans sa préparation des oignons blancs que l’on fait colorer avec du beurre en début de cuisson, ainsi que du sel, poivre et ail.
Attention, du fait des ingrédients entrant dans sa composition, le viche est un plat très calorique.

3-  L’encebollado

Parmi les plats typiques de l’Équateur figure l’encebollado, une soupe de poisson originaire de la côte Pacifique.  Il est un classique  incontournable de la plupart des restaurants en Équateur.

L’on y retrouve des ingrédients aux saveurs très marquées, comme la tomate, le manioc, l’oignon, l’ail en poudre et la coriandre, ainsi que le cumin et d’autres épices. Les équatoriens aiment y rajouter du citron pour adapter son acidité à leur goût, ainsi que de l’aji (sauce piquante) pour le relever. L’encebollado est souvent accompagné de chifles (chips de banane) rajoutés au moment de la dégustation.

4- La colada morada

Boisson douce et  acidulée (sensée représenter le sang des défunts) qui intègre de nombreux ingrédients, dont le Babaco, la colada morada est l’une des boissons traditionnelles phare de l’Équateur. Consommée quelques jours avant, pendant, et après la fête des morts – Día de los Fieles Difuntos – (fin octobre/début novembre), sa préparation est longue et doit être effectuée la veille des festivités.

La colada morada est presque toujours accompagnée des fameux « guaguas » (enfants en kichwa) de pain, qui sont des brioches en forme de personnages très joliment décorées.